DAVID CHEZ LES CORÉENS (1988)


Moyen métrage documentaire
Durée : 52 minutes

Réalisation : Guy Simoneau
Recherche et scénarisation : Guy Simoneau
Directeur photo : Alain Dupras
Montage : Isabelle Massicotte
Musique : Normand Perron
Production : Nanouk Films
Producteur : Anouk Brault
Télédiffuseurs : Société Radio-Canada, TV5
Distribution : Cinéma Libre

Prix Gémeaux / Meilleure caméra toute catégorie (1989)
Prix du multiculturalisme 1989
Nomination Festival de Banff 1990 / Meilleur documentaire social
Nomination au Festival du Caire 1990 / Meilleur film pour enfants
Gagnant Prix ADATE 1991

 

« Un documentaire troublant, amusant et étonnant de candeur de la part de David, le jeune Coréen de retour dans son pays d’origine ».
CBF Bonjour, Radio-Canada

 

David a été adopté par un couple québécois, en 1975, quelques mois après sa naissance. À 13 ans, avec ses parents adoptifs, il retourne dans son pays d’origine, la Corée. Son voyage l’amène dans les mégapoles, Séoul, Pusan et en province. David affronte sa double identité : pour les autres, au Québec, il est un Coréen davantage qu’un Québécois, alors qu’en Corée, il n’est pas perçu comme un Coréen, car il ne parle pas la langue. Finalement, il se sentira davantage Québécois.

En Corée, David fait de multiples rencontres, en compagnie de Myung Hi, une jeune interprète habitant Montréal et qui a, un jour, quitté la Corée parce qu’elle y trouvait la mentalité et la morale trop rigides.

Avec ses parents adoptifs, David retourne à l’orphelinat où il a vécu les premiers mois de sa vie. Un lieu mystérieux où des bébés parqués dans des quadrilatères, comme lui des années plus tôt, n’attendent que la vie à l’extérieur.