L’AMÉRIQUE DE LA DAME
AUX YEUX PEINTS (1999)

 Récit biographique (285 pages)

Éditeur : André Bastien
Éditions Libre Expression

 

« Best-seller, catégorie essai » Hiver 1999
Le Devoir

« Le récit passionnant de la vie de La dame aux yeux peints
Carmen Montessuit, Le Journal de Montréal

« Cette biographie, qui se lit comme un suspense, retrace la vie tumultueuse de Jeanine Archimbaud, une petite femme à la générosité gigantesque. »
Andrée Poulin, Le Droit

« La biographie québécoise du trimestre. »
Québec Loisirs

« Voyage au bout de la vie... et de l’Amérique.  Jeanine Archimbaud est animée d’une flamme que rien ne pourra éteindre pas même les menaces de l’armée, le découragement des mauvais jours, la fin tragique de son mari ou la corruption aux dépens des plus mal pris. »
Chantal Vallée, La Voix de l’Est

 

La vie commence-t-elle à 40 ans ?  Jeanine Archimbaud pourrait répondre que oui, puisqu’à 42 ans, elle rejouait les cartes de sa destinée, courait au-devant du danger et s’élançait vers un grand amour qui allait illuminer toute son existence. C’était en 1970. Cette Montréalaise récemment divorcée et courtisée par un riche Américain tournait le dos au confort de sa vie nord-américaine pour aller servir une cause humanitaire en Amérique centrale. Était-ce pure folie ? 

Vingt-quatre ans plus tard, celle que des Indiens mayas ont surnommée la dama con los ojos pintados (la dame aux yeux peints) ne regrette rien de tout ce qu’elle a vécu au Guatemala, au Chiapas et en Bolivie, les lieux de cette autre Amérique que son histoire nous donne à découvrir et à aimer.

L’Amérique de  la dame aux yeux peints, c’est une suite ininterrompue d’aventures, où les hommes et le pouvoir s’affrontent, et où l’amour se révèle la seule arme invincible. C’est un livre écrit avec passion par Guy Simoneau, qui a reconstitué l’histoire de Jeanine Archimbaud, une héroïne de chair et de sang, dont l’itinéraire provoque et séduit.